Service rapide
Qualité supérieure
Client Evaluation
4.9
Paiement flexible

Votre panier est vide

Trouvez-nous

L’isolation des murs

Le bois conserve bien la chaleur, offre une température intérieure agréable et a un design unique. Cependant, dans certains cas, les propriétés isolantes de celui-ci ne sont pas suffisantes, l'isolation de la maison en bois devient alors une nécessité.

Les murs sont responsables d'environ 20 % des pertes de chaleur dans une maison. L'isolation des murs par l'extérieur leur permet d'accumuler et de retenir la chaleur. En utilisant des isolants sur une construction à ossature bois, vous limiterez l'entrée d'air froid en hiver et améliorerez les performances thermiques de votre logement. De plus, vous améliorerez également les performances acoustiques et la température ambiante en été.

Comment isoler une maison en bois ?

Bien qu'il existe de nombreuses manières d'isoler une maison en bois, la plus courante et la plus populaire est l'isolation avec de la mousse de polyuréthane. Pour isoler une maison d'été de cette manière, des plaques spéciales en polyester sont fixées directement sur le bois. Cependant, bien que cette méthode soit de plus en plus populaire en raison de sa simplicité d’utilisation, selon les experts, il ne s’agit pas de la meilleure isolation pour les murs en raison de son manque d’étanchéité à l'air.

Pour sa qualité exceptionnelle, le polyuréthane est un matériau très demandé pour l'isolation des maisons en bois. Il est connu pour sa grande élasticité, qui est importante pour l'isolation thermique.

L'isolation avec de la laine de roche minérale pourrait être une autre méthode, de bien meilleure qualité que celle de la mousse de polyuréthane. Cependant, il est important de tenir compte du fait que l'utilisation de cette méthode nécessitera en plus un film de polyéthylène pour aider à absorber la vapeur d'eau qui est nuisible au mur.

Quelle que soit la méthode d'isolation choisie, il est important de prêter attention aux coefficients de transfmission thermique U et de résistance thermique R. Le critère de transfert thermique permettra d'évaluer l'isolation thermique ou la quantité de chaleur qui peut pénétrer à travers la cloison du matériau isolant. Plus la valeur U est faible, moins la chaleur pénétrera. Si l'on considère le coefficient de résistance thermique, plus la résistance est élevée, plus le mur est isolant.

L’isolation des murs

Avant de commencer l’isolation des murs, il faut savoir que son coût n’est pas peu cher et que son installation prend du temps. Par ailleurs, le résultat de celle-ci dépend principalement de la qualité des matériaux utilisés. En fonction des particularités de chaque maison, des éléments spécifiques peuvent être importants pour le processus d'isolation d'une maison individuelle. Toutefois, l’élément le plus important à prendre en compte avant l’isolation les murs est sans doute le fait qu'il faudra attendre au moins quelques années. Dans ce cas, il est très probable que le polystyrène collé, la mousse ou d'autres matériaux soient endommagés si la maison est isolée immédiatement après sa construction. En pratique, les murs d'une maison en bois s'appuient généralement sur environ 2 à 3 % de la hauteur du mur, il faut donc tenir compte de cette mesure lors des travaux d'isolation des murs. Par exemple, si le mur d'une maison a une hauteur de 4,5 m, sa hauteur diminuera d'environ 10 cm après le tassement. C'est pourquoi, lors de la construction d'une nouvelle maison, il est recommandé d'attendre qu'il se tasse. Si cela n'est pas possible, il est alors nécessaire de consulter un expert en isolation.

Un autre aspect important de l'isolation des murs d'une maison en bois est qu'il est recommandé d'effectuer tous les travaux d'isolation possibles par l'extérieur, car l'isolation par l'intérieur n'est pas très pratique. Pour l’isolation des murs intérieurs d'une maison déjà bien construite, il est très souvent nécessaire de démonter le plancher. Et si le travail n'est pas effectué selon des normes élevées, cela risque de créer un lieu parfait pour la reproduction des rongeurs ou des moisissures. L'isolation d'une maison de cette manière réduit également la charge thermique sur ses murs - la température des murs reste stable toute l'année.

En ce qui concerne le choix des matériaux à utiliser pour l'isolation, comme mentionné ci-dessus, il existe un certain nombre d'options de matériaux possibles. Cependant, lors du choix d'un matériau d'isolation, nous recommandons de prêter attention au fait que celui-ci soit perméable à la vapeur - "respirant", qu'il ne soit pas soufflé par le vent, que le matériau n'accumule pas l'humidité, et qu'il soit résistant à la croissance des microorganismes. Faites également attention au coefficient de conductivité thermique. Plus ce coefficient est faible, moins il faudra de matériaux isolants. Cette conductivité aura éventuellement une incidence sur les coûts de chauffage.

L’isolation des murs

L'importance des fenêtres et des portes pour l'isolation de la maison

Comme nous l'avons mentionné plus haut dans cet article, les fenêtres et les portes représentent jusqu'à 25 % et parfois jusqu'à 30 % des pertes de chaleur. Par conséquent, lorsque vous investissez dans l'isolation de votre maison, ne négligez en aucun cas l'étanchéité des fenêtres et des portes.

Les fenêtres en plastique et les portes étanches constituent probablement l'option la plus populaire et la plus performante en matière d'isolation thermique. Toutefois, pour conserver l'authenticité et le style d'une maison en bois, vous pouvez augmenter l'isolation thermique par d'autres moyens. S'il s'agit de fenêtres en bois qui ne sont pas en très bon état, vous pouvez envisager de remplacer le verre par un verre plus épais. Il n'est pas rare non plus que des fenêtres anciennes, mal isolées thermiquement, mais conservant l'authenticité de l’habitat, soient équipées de volets, mais il va de soi que dans ce cas, les volets devront être fermés.

Une autre option possible consiste à appliquer un mastic spécial ou un produit d'étanchéité aux endroits où le verre est fixé au cadre de la fenêtre, et si nécessaire, la bande d'encadrement du verre peut également être remplacée. Tant que la température extérieure n'est pas inférieure à zéro, un ruban isolant peut également être collé sur tout le périmètre des cadres. Les fissures des cadres de fenêtre visibles à l'œil nu peuvent être colmatées à l'aide de coton, de tissus ou d'autres matériaux.

En ce qui concerne les portes, il convient d'accorder une attention particulière non seulement à la porte d'entrée, mais aussi à toutes les portes qui donnent sur des pièces froides ou des couloirs. Ici, le principal moyen d'isolation pourrait être de boucher les fissures entre les cadres de la porte. Si vous êtes confronté à une situation où l'air froid pénètre dans la pièce par le pas de porte, vous pouvez dans ce cas fixer une brosse linéaire au bas de celles-ci, qui peut être achetée ou fabriquée vous-même avec du caoutchouc.

Un autre point important est une approche intégrée de l'isolation. Il faut non seulement accorder de l’importance à l’isolation des murs, mais aussi du sol et du toit. Si la maison comporte un grenier et un sous-sol non chauffés, il est nécessaire d'accorder une attention particulière à ces parties lors de l'isolation.

  • Pour en savoir plus sur l'isolation du sol, cliquez ici.
  • Pour en savoir plus sur l'isolation du toit, cliquez ici.
Retour

Des projets de maison selon les besoins du client!

Choisissez un projet qui vous plaît ou créons ensemble un modèle unique.

Prenez contact avec nous et réalisons ensemble vos rêves!

Soumettre une demande
TimberCabins

Timber Cabins utilise quatre types principaux de cookies.

En continuant à naviguer, vous acceptez les cookies nécessaires. Vous pouvez également accepter l'utilisation d'autres cookies. Politique de confidentialité